7 conseils pour bien choisir sa cabine en croisière

Avant de réserver votre cabine, il convient de se poser quelques questions importantes. Il y a bien sûr le positionnement sur le navire, la proximité éventuelle d'endroits potentiellement bruyant… mais pas seulement. Notre expert croisière vous dit tout !

7 conseils pour bien ou mieux choisir sa cabine en croisière
Partagez cette info avec vos amis :
Parce que cet espace personnel sera le seul durant tout votre périple, découvrez quelques règles à respecter avant de vous lancer. Bruit, mal de mer, panoramas… tant d’aspects à prendre en compte ! Nous abordons ce sujet de votre réservation à travers 7 questions pratiques. Bien sûr, l’aspect financier pourra conditionner le choix de votre cabine, mais vous verrez que quelques astuces ne vous coûteront pas un euro et amélioreront drastiquement la qualité de votre voyage.
 

Évitez les sources de bruits

Parce que le bruit peut être un véritable handicap pour le bon déroulement d’une croisière, il conviendra de prendre en compte toutes les sources potentielles de nuisances sonores sur le navire. Cela va de la discothèque aux bruits des moteurs en passant par les bruits des chariots et des plats qui tombent au restaurant si votre cabine se situe à proximité. Veillez donc à sélectionner une cabine loin de toutes ces activités. On vous laisse imaginer à quoi va ressembler votre séjour en mer si vous vous retrouvez à l’arrière du bateau près des moteurs et à un pont inférieur (du moins sur les navires un peu âgés, car les choses se sont heureusement améliorées).
 
Une croisière sereineÊtre placé(e) sur un pont inférieur nous rapproche également des chocs de grosses vagues en cas de gros temps. Parmi les autres de nuisances sonores à également considérer, il y a les lieux festifs, les lieux de passage (escaliers, promenades, ascenseurs…). Cet aspect est capital car il en va de la quiétude tant recherchée lors d'un voyage en mer !
 
Notre conseil ? N'hésitez pas à demander conseil auprès de votre agence de voyage et demandez-lui le plan du navire. C'est à partir de ce document indispensable que vous pourrez choisir grâce à son expertise et ses précieux conseils. Voici un exemple de plan de navire à consulter ensemble.
 

Une cabine plus grande : vraiment ?

Si vous êtes un peu regardant, et que vous souhaitez gagner quelques millimètres carrés (entendons-nous bien, nous ne parlons même pas de centimètres carrés !), il existe une petite astuce. Si vous avez une règle sous la main (et que vous avez un peu de temps à tuer), mesurez les différentes tailles de cabine de votre navire à partir du plan du bateau.
 
Un conseil : n'appelez tout de même pas votre agence de voyage pour changer de cabine, le gain serait vraiment dérisoire ! Mais c'est toujours bon à savoir pour briller auprès des autres croisiéristes, rien de plus. Votre confort n'en sera pas forcément augmenté. Car à choisir, préférez la cabine bien placée avec la meilleure vue que celle qui vous permettra de gagner quelques millimètres d'espace de vie. Par exemple, préférez celle qui vous assurera une arrivée grandiose à New York après une traversée de l'Atlantique…
 
 

Une cabine avec une vue splendide… ou pas 

Voilà le type de « surprise » particulièrement déplaisante qu’on peut avoir lorsqu’on découvre sa cabine. On pensait avoir réservé une cabine avec vue sur la mer, l’océan, le littoral et le coucher de soleil, et on se retrouve avec une énorme coque sur laquelle l’inscription « Rescue » s’affiche en grands caractères. Pas de quoi se sentir très détendu, mais surtout un fâcheux sentiment de s’être fait avoir. Verrouillez donc bien avec votre agent de voyage le positionnement de votre cabine et/ou recherchez un maximum d’informations sur la cabine qu’on vous a affectée. Une telle vue ne devrait pas avoir laissé indifférents les précédents locataires de votre cabine et il y a des chances pour qu’ils aient émis leurs doléances sur Internet. Changer de cabine est une pratique possible si vous avez réservé bien à l’avance et si le bateau n’affiche pas encore complet. Alors bien sûr, vous ne rencontrez pas ce type de problème avec une cabine intérieure. Certains y voient même des avantages comme la certitude d’avoir de l’obscurité la nuit (c’est sûr) ou d’économiser de l’argent par rapport à une cabine avec vue sur l’extérieur.
 
Un conseil : chaque bateau est différent donc documentez-vous un maximum sur Internet, vous pourrez y trouver des appréciations sur les différentes cabines des navires ! Les avis de passagers en croisière fleurissent chaque jour sur Internet ! Dans le cas contraire, demandez à votre agence !

De la suite dans les idées pour votre cabine ? 

 
Cabine trop petiteAu fil des années et au gré des nouvelles sorties de bateaux des chantiers navals, les cabines des navires ont eu tendance à rétrécir. Une nouvelle donne qui se retrouve à terre dans les nouvelles constructions, et qui peut s’avérer assez agaçante lors d’un voyage. Aussi, veillez à demander les dimensions précises de votre cabine avant de procéder à votre réservation, car la promiscuité peut clairement gâcher un voyage. C’est sûr, on ne fait pas une croisière pour rester enfermé dans sa cabine, mais on est aussi en droit d’escompter un minimum d'espace. Opter pour un balcon peut aussi donner l’impression qu’on dispose de 2 pièces distinctes. Le prix d’une cabine varie selon son emplacement sur le bateau et sa taille. La présence d’un hublot voire d’un balcon sont aussi des critères déterminants. Enfin, la hauteur de la cabine sur le bateau (pont inférieur ou supérieur) conditionne aussi le tarif. En général, une cabine peut accueillir de 2 à 4 voire 5 personnes maximum.
 
Un conseil : pour vous faire une idée, comparez la taille annoncée de votre cabine avec celle d'une pièce de votre habitation. Si vous êtes voyageur solo, sachez que vous pouvez aussi profiter d'une cabine plus grande en la partageant avec un autre passager. Cette tendance de la cabine partageable remporte un grand succès auprès des croisiéristes.

Voir, admirer, contempler… sans être vu

Méfiez-vous des cabines donnant sur les lieux de promenades, il se peut que l’attraction de ces croisiéristes passants devienne rapidement votre intérieur. Voir sans être vu sera donc le graal que vous devrez rechercher lors de votre réservation. Cela concerne bien entendu les cabines sur les ponts inférieurs. Un aspect à ne pas négliger si vous ne voulez pas passer l’intégralité de votre croisière les rideaux fermés. Rassurez-vous, ce phénomène ne concerne qu'une minorité de cabines mais il serait dommage de choisir à l'aveugle.
 
Un conseil : là encore, consultez le plan du bateau et la disposition des cabines sur internet ! Pour cela n'hésitez pas à regarder avec attention la fiche technique de votre navire. 
 

Positionnement de cabine et mal de mer

Difficile de faire l’impasse sur cet aspect dont le potentiel de nuisance lors de votre voyage peut être considérable. Et tous les habitués le savent, le positionnement de votre cabine sur le bateau peut clairement augmenter ou diminuer votre mal de mer. Faites un petit bond de quelques années voire de quelques décennies en arrière et rappelez-vous vos cours de physique et de mathématiques. Pour faire simple, il existe un point précis sur un objet en mouvement qui subit moins de variations que tous les autres. On peut le nommer barycentre et c’est un point de référence qui contribue d’ailleurs à l’équilibre du navire. En bref, plus vous êtes proche de ce point (le centre du navire en l'occurrence), mieux ce sera pour les passagers sensibles au mal de mer. Alors oui, cela bougera un peu, mais bien moins qu'ailleurs. Ne l'oubliez pas, ce sont les cabines situées à l'avant qui remuent le plus quand la mer est démontée.
 
Un conseil : lisez notre guide sur le mal de mer en croisière.
 

Réserver tôt : la clé pour avoir la meilleure cabine !

On vous gardait le conseil le plus important pour la fin. Car il est évident que vos exigences et caractéristiques requises pour votre cabine n’auront de chance d’être comblées que si vous avez le choix. Une agence de croisières sera ravie de vous proposer la cabine idéale et sera d’autant plus en mesure de vous satisfaire dès l’ouverture des réservations. Ce sera logiquement plus compliqué pour elle - et donc pour vous - peu de temps avant le départ. Certaines destinations comme la Patagonie ou le Japon sont très prisées des croisiéristes, ne tardez pas trop si vous envisagez de vous y rendre dans les meilleures conditions qui soient…
 
 
Crédits photo : ©Costa ; ©Sean and Lauren ; Fotolia

Publié le mercredi 7 octobre 2020 à 10:29

À propos de l'auteur Fred Santos Fred Santos : Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.