Bateaux polaires : types, destinations et cabines

Bateaux polaires : types, destinations et cabines

Dans l’imaginaire populaire, la croisière est souvent synonyme de mers du Sud ou de Méditerranée. Il en existe d'autres, atypiques et extrêmement dépaysantes. Les croisières sur des bateaux polaires, à destination des contrées glacées du Nord et du Sud, sont des voyages à tous points de vue exceptionnels. Entre la découverte de paysages grandioses, la rencontre de peuples singuliers et l’observation d’une faune hors du commun, la croisière polaire est un voyage hors du temps et de ses contraintes.

Cette expérience fascinante au bout du monde, sur les traces des grands explorateurs polaires, est l’occasion de pratiquer des excursions inédites, d’assister à des conférences de qualité, tout en respectant la préservation de cet environnement unique.

Découvrons les différents bateaux polaires, les destinations possibles, les cabines à bord d'un navire et les innovations écologiques des expéditions croisières en Arctique et Antarctique.

C'est quoi un bateau polaire ?

Un bateau polaire est un navire destiné à la navigation dans les régions boréales et australes. Il existe plusieurs types de bateaux pour cette catégorie.

Les brise-glaces

Parmi les navires polaires, les plus connus sont les brise glaces. Ils ont pour fonction d’ouvrir des couloirs maritimes au milieu des glaces pour les autres navires, grâce à une grande puissance et une proue renforcée. Ils peuvent également servir de transporteurs.

Les brise glaces à propulsion nucléaire sont plus puissants, possèdent une meilleure autonomie et sont moins polluants que leurs homologues fonctionnant aux hydrocarbures. Un brise glace nucléaire est conçu pour parvenir à ouvrir des voies dans des glaces mesurant jusqu'à trois mètres d'épaisseur. Seule la Russie en construit aujourd’hui. Elle est aussi l’unique opératrice d’une flotte de brise glace nucléaire qui lui sert à maintenir ouverte la fameuse route maritime du nord (auparavant désignée comme le passage du nord-est). Cette voie maritime relie l’Atlantique et le Pacifique le long de la côte russe.

La Marine nationale française possède un seul navire brise-glace. Il s’agit de l'Astrolabe qui est utilisé pour le ravitaillement des Terres australes et antarctiques françaises et affrété par l’Institut polaire français Paul-Émile Victor.

Croisière sur un bateau polaireLes navires de croisière polaire

Les navires de classe polaire utilisés pour les croisières comportent des stabilisateurs et une coque spécialement renforcée pour naviguer dans les glaces des zones polaires. Ils sont conçus pour apporter le maximum de sécurité aux passagers en accordant la plus grande attention au respect de l’environnement.

Ce sont des bateaux modernes et confortables, emportant un nombre réduit de passagers. Cela permet une meilleure efficacité lors des sorties en Zodiacs© dans les fjords et facilite les débarquements pour approcher la faune et la flore de l’Arctique ou de l’Antarctique.

Navires à taille humaine, ils favorisent également des relations fréquentes et amicales entre croisiéristes. Les passagers y profitent d’un cadre spacieux et confortable, et disposent d’une grande variété d’aménagements : restaurant, bar, bibliothèque, auditorium. Certains comportent même une salle de gym, une piscine et un spa…

Un pont d’observation est spécialement réservé afin que les passagers puissent observer la faune environnante de la meilleure manière qu’il soit. Les croisiéristes peuvent y accéder à loisir sauf lorsque les conditions météorologiques sont dégradées.

Que ce soit sur un bateau pour le Pôle Nord ou un bateau pour une croisière Antarctique, des guides émérites se chargent de vous faire découvrir le monde polaire lors de passionnantes conférences et sorties sur le terrain.

Le yacht polaire

Le yacht polaire est un bateau d’expédition croisière grand luxe. Par exemple, le Polarfront, ancien navire météorologique norvégien, est aujourd’hui sous pavillon français et aménagé en yacht polaire. Avec ses 55 mètres de long, il offre de vastes espaces, qu'il soient privés ou accessibles à tous : bibliothèque, restaurant, salon panoramique, ponts d’observations, bains nordiques...

De plus, un yacht polaire est très largement équipé afin que ces passagers puissent pratiquer de manière optimale l’observation animalière et profiter de plusieurs types d’excursions en toute sécurité. Ainsi, il emporte non seulement des Zodiacs© pour les débarquements, mais aussi des kayaks pour une approche silencieuse de la faune. Son équipement comporte également des drones, pour du repérage et des prises de vues sans égales, du matériel de plongée sous-marine et même du matériel de montagne. Toutes sortes d’excursions sont ainsi organisables pour les passagers au cours de leur croisière sur le Polar front.

De même, l'Ocean Diamond est un yacht polaire moderne ultra confortable emportant un maximum de 189 passagers. C’est aussi l'un des bateaux les plus rapides naviguant dans les eaux de l'Antarctique.

 

Quelles sont les régions où naviguent les navires polaires ?

Les zones de navigation pour ces bateaux sont plus nombreuses qu'on ne le pense. En voici quelques-unes qui nous semblent tout à fait appréciables pour une croisière dans une région polaire.

Spitzberg, le royaume de l’ours polaire

L’île du Spitzberg est la plus grande de l’archipel du Svalbard, situé entre le nord de la Norvège, auquel il appartient, et le pôle Nord.

Ce territoire nordique est un véritable paradis pour toute une faune sauvage. Autrefois uniquement visité par les baleiniers, les trappeurs et autres explorateurs polaires, il est aujourd’hui accessible aux croisiéristes qui viennent y observer troupeaux de rennes, compagnies de morses et de phoques, vastes colonies d’oiseaux de mer. Et tenter d’apercevoir le roi de la banquise. Avec 3 000 ours polaires, l’archipel en compte plus que d’êtres humains. Les chances de croiser la route de ce colosse ne sont donc pas si minces, même si ce n’est évidemment pas garanti.

De plus, il subsiste encore des vestiges des établissements de chasseurs de baleines et autres, que l’on peut voir lors d’un débarquement lors d’une croisière sur le Polar front, ou un autre navire spécial croisière arctique. La nombreuse faune du Spitzberg, les paysages à couper le souffle, les expéditions à terre, offrent l’occasion de rapporter des souvenirs extraordinaires de votre expédition polaire.

Le Groenland

Une croisière sur un bateau Pôle Nord permet d’explorer le Groenland, l’un des endroits du globe les plus isolés et les mieux préservés. Situé au nord-est de l'Amérique du Nord, cette immense île accueille moins de 60 000 habitants. Pratiquement désert, le littoral Est voit se succéder de profonds fjords, des glaciers immenses, et abrite en son sein une faune extraordinaire dans le plus vaste parc national de la planète.

 

C’est sur la côte ouest que se trouvent les villes groenlandaises aux maisons de couleurs. Là aussi, icebergs, glaciers et fjords se succèdent. Le Groenland, c’est aussi la banquise. Ce pays blanc abrite des millions de phoques, de morses, et attirent les baleines. Bœufs musqués, renards blancs, pingouins, et, peut-être, l’ours polaire, croiseront votre yeux émerveillés.

Embarquer sur un bateau de croisière pour le Groenland, c’est la garantie d’un voyage extraordinaire entre icebergs et parois rocheuses où nichent harfangs des neiges et faucons gerfaut. C’est la chance de rencontrer des Inuits, peuple ingénieux aux coutumes toujours vivaces.

L’Antarctique, le Continent Blanc

Prendre un bateau de croisière en Antarctique, c’est partir pour une destination de rêve, un territoire du bout du monde hostile à la colonisation humaine. Situé autour du pôle Sud, le continent austral ne connaît qu’une occupation limitée à une soixantaine de stations scientifiques.

Embarcation polaireEntre émerveillement, fascination et stupéfaction devant cet endroit sans pareil, les croisiéristes vont de surprises en découvertes, entre navigation et sorties en Zodiac© pour explorer les baies et les terres antarctiques. Si la faune y est moins riche qu’au Spitzberg par exemple, vous aurez l’occasion de visiter des colonies de manchots, d’observer diverses espèces de phoques dans leur habitat naturel et apercevrez sans doute plusieurs baleines à bosse et autres rorquals.

Faire une croisière en Antarctique, c’est sans conteste se glisser dans la peau d’un explorateur, et naviguer de splendeur en splendeur, d’icebergs en glaciers, à travers de stupéfiants et spectaculaires paysages glacés.

C’est l’occasion de partager les connaissances d’un guide sur bateau de croisières en Antarctique, qui vous fera découvrir la science et l’histoire passionnantes de ce continent blanc à travers de savoureuses conférences.

A quoi ressemble une cabine de bateau polaire ?

Les cabines de bateaux de croisière en antarctique ou en arctique sont des écrins chaleureux conçus pour accueillir chaque passager dans une ambiance privilégiée. En effet, les températures extérieures n’étant par principe pas élevées dans ces contrées polaires, il est primordial d’accorder un soin tout particulier au confort des croisiéristes à bord des navires.

Une cabine de bateaux de croisières polaires peut être individuelle, double ou triple. Certains navires disposent également de suites. Toutes les cabines et les suites sont équipées de toutes les commodités qui permettent à chacun de se sentir comme chez soi, d’un bout à l’autre de cette aventure extraordinaire. Vue sur l’extérieur, balcon ou baie vitrée coulissante sans balcon, selon les cas, permettent aux touristes des pôles de profiter des paysages à couper le souffle qu’offre la nature de ces contrées glacées.

Même sur les bateaux les moins luxueux, la cabine possède une salle de bain privative et fait 9 m² de superficie au minimum pour les singles. Elle comprend des lits superposés et/ou des lits bas.

Sur le bateau World Explorer, par exemple, vous pouvez réserver une cabine ou une suite. Chacune est extérieure, ce qui signifie qu’elle dispose à minima d’une fenêtre, sinon d’un balcon. Cela lui confère un maximum de luminosité et offre à la contemplation de ses occupants de splendides panoramas polaires.

Dans une cabine de bateaux de croisières polaires, les passagers dispose de deux lits bas, d’une télévision avec lecteur DVD, d’un coffre-fort ainsi que d’un bureau. Des peignoirs sont également disponibles dans la salle de bain. Si vous optez pour une suite, sachez qu’il y en a de plusieurs catégories. De 20 m² au minimum jusqu’à 33 m², elles disposent toutes de leur propre balcon. Les plus grandes ont un salon séparé de la chambre. Outre de nombreux rangements, la grande salle de bain bénéficie d’une double vasque.

Outre le fait d’avoir le choix entre les cabines de bateaux de croisière en Antarctique ou en Arctique, le bateau de croisière polaire offre toujours un service digne des meilleurs standards hôteliers. Si la vie y est plus simple que sur les grands paquebots de croisière, elle y est aussi plus conviviale. Les lieux de vie, comme le bar et la terrasse ou le salon d’observation, permettent de rencontrer les autres croisiéristes et d’échanger avec un guide sur bateau de croisières en Antarctique. Les ponts extérieurs vous offrent un accès privilégié à la mer et à un panorama totalement dégagé, propice aux prises de vue.

Et durant la navigation, les guides conférenciers polaires interviennent sur des sujets relatifs aux pôles, comme la faune et la flore locales, la biologie, la géologie, les grands explorateurs, les baleiniers, les phoquiers …Ils peuvent aussi vous donner des conseils photographiques et vous accompagnent dans les sorties à terre, en Zodiac© ou en kayak.

Quels sont les progrès en matière écologique sur les bateaux polaires ?

Un bateau de croisière polaire évolue dans des endroits encore préservés d’une activité humaine envahissante et polluante. Néanmoins, le tourisme et les déchets plastiques, couplés au changement climatique, impactent les océans et perturbent des écosystèmes vulnérables. Pour affecter le moins possible l’environnement, un navire moderne intègre le développement durable dans son évolution : des technologies innovantes et écologiques sont de plus en plus embarquées sur les navires de classe polaire.

La propulsion

Si l’interdiction du fioul lourd dans les eaux arctiques n’est pas encore effective, son abandon progressif par les compagnies de bateaux de croisière est une réalité.

De nombreux bateaux passent en effet à une propulsion au fuel léger et à des moteurs plus performants en termes de consommation. D’autres font le choix du GNL (Gaz Naturel Liquéfié) pour répondre aux exigences des nouvelles normes environnementales internationales.

La propulsion hybride est également un choix possible, en embarquant de grandes batteries pour diminuer considérablement les émissions nocives.

Sources d'alimentation

L’alimentation en eau potable se faisait traditionnellement dans les ports. Dorénavant, un navire spécial croisière arctique se doit de disposer à son bord d’une centrale de purification et de désalinisation de l’eau.

Autre point d’amélioration écologique, l’alimentation électrique lorsque le bateau est en escale. Plutôt que de générer son courant en faisant tourner ses moteurs, il est plus écologique de s’alimenter en se branchant directement à terre. L’électricité de quai permet en effet de baisser les émissions de NOx et de CO2 de manière drastique. La flotte naviguant dans les eaux arctiques doit être modernisée à l’aide de cette technologie.

Pour l’éclairage interne et autres usages, le passage à la technologie LED permet d’utiliser des ampoules dont la durée de vie est au moins deux fois plus longue qu’auparavant, ce qui est bien plus écologique.

Tri sélectif et limitation des usages des matières plastiques

Le tri sélectif, strictement appliqué, permet à chaque escale de confier à une entreprise spécialisée les déchets triés et compactés. Dans la même logique de réduction des déchets intervient la suppression de divers objets en plastique à usage unique, comme pailles et touilleurs, verres et couverts, mais aussi couvercles de tasses à café et sacs. Des alternatives écologiques sont disponibles : le remplacement du plastique par du 100% biodégradable ou par des objets métalliques est possible. Même le beurre ou la confiture en portions individuelles peuvent être avantageusement remplacés !

Enfin, le traitement des eaux usées est aussi réalisé sur tous les nouveaux navires écologiques afin qu'aucune substance dangereuse et/ou polluante ne soit rejetée à la mer.

Alors, que choisissez-vous ? Un bateau de croisière pour le Groenland, une aventure en Antarctique ou le tour du Spitzberg ?

 

Publié le dimanche 30 mai 2021 à 16:42

À propos de l'auteur

Fred Fred Santos : Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.