Quand partir en Islande ? La meilleure période pour visiter l'Islande

Météo, climat, fréquentation… tant de critères que vous devez étudier avant d’envisager de partir en voyage en Islande. On vous dit tout…

Quand partir en Islande : la meilleure période pour partir en Islande
Partagez cette info avec vos amis :
Comme pour toute destination de voyage, il est important de vérifier les tendances climatiques et la météo en Islande avant le départ. Ce serait dommage de découvrir une nouvelle terre dans les pires conditions. Et ce serait tout aussi ennuyeux de passer à côté de certains phénomènes naturels comme des aurores boréales en Islande qui ont plus de chances de se produire à certaines périodes que d’autres.
 
Pour ce qui est de l’Islande, partez du principe que vous ne pourrez malheureusement pas tout avoir. Températures agréables et aurores boréales ne font généralement pas bon ménage, car ces dernières ont lieu en hiver (comptez de novembre à avril). Vous vous en doutez, cela n’est pas une science exacte, simplement des tendances. Côté températures, vous pouvez vous attendre à un thermomètre filtrant avec le 0 degré à Reykjavik. C'est froid, mais pas plus que si vous partiez aux sports d'hiver dans les Alpes.
 
 
Par contre, une croisière Islande en été sera l’occasion de profiter dune condition climatique tout à fait appréciables avec des températures comprises entre 9 et 14 degrés au mois de juillet et août (toujours dans la capitale islandaise), un vent tout à fait supportable et des précipitations réduites par rapport à l'hiver.  Si vous partez au mois de juin, le soleil de minuit sera également du voyage vous offrant une plus longue journée pour profiter des paysages (souvent avec une luminosité aussi particulière que magique). Notons que la période estivale est aussi celle où l’observation des baleines est la plus aisée.
 
Des trésors que nous invitons à découvrir lors de la prochaine croisière prévue en Islande…
 
 
Cela tombe sous le sens, l’été est la pleine saison touristique et donc la période où il y a le plus de touristes. Depuis le début de l’année 2000, son nombre annuel dépasse la population du pays. Au premier rang des attractions touristiques les plus prisées par les voyageurs au cours d’une même année, on trouve les piscines et bains naturels suivis des musées et expositions. Deux activités qui peuvent être pratiquées durant les 12 mois. Les Scandinaves, Américains et Britanniques sont les plus nombreux sur l’île. Les Français arrivent en 5e position derrière les Allemands et contribuent à ce véritable boom touristique.
 

Comment choisir la meilleure période pour partir en Islande ?

Pays de feu et de glace, de terre et de mer, de tradition et d’innovation, l’Islande est une île pleine de contrastes. Puisque toute bonne chose se mérite, vous ne pourrez profiter de toutes ses richesses en un seul voyage ! En Islande, la nature règne en reine absolue et dicte aux hommes leurs possibilités. Avant de planifier votre voyage, il s’agira donc de faire un choix ! Quelles merveilles souhaitez-vous découvrir en priorité ?

L’été, vous profiterez ainsi des infrastructures hôtelières qui ne cessent de se développer depuis quelques décennies déjà. C’est à cette période que l’ensoleillement atteint son apogée et que les possibilités de randonnées sont les plus nombreuses. L’été est par ailleurs la saison idéale pour visiter le Nord du pays, la partie la plus froide de l'ile. Vous y trouverez notamment le Dettifoss, la cascade la plus puissante d’Europe, les champs de lave emblématiques du pays et le très beau canyon du parc national du Vatnajökull. Partir en Islande en été vous permettra également de découvrir le folklore local ou de participer à l'un des nombreux festivals de musique locaux. Saison touristique oblige, c’est également à ce moment de l'année que les tarifs pratiqués par les compagnies aériennes et les infrastructures touristiques sont les plus élevés.

En hiver, la nature reprend ses droits, parfois de manière soudaine. La neige recouvre ainsi le sol dès l’automne et coupe l’accès à de nombreuses routes. Malgré un ensoleillement réduit à quelques heures par jour, c’est en hiver que les aurores boréales sont les plus facilement observables. C'est entre octobre et mars que les fameuses grottes de glace bleues sont le plus facilement accessibles. Partir en Islande est donc une affaire de choix. Quel sera le vôtre ?
 

Quand partir en Islande pour voir les aurores boréales ?

Le spectacle exceptionnel des aurores boréales explique en partie le succès croissant de l’Islande auprès des voyageurs. Ne vous attendez néanmoins pas à contempler ce fascinant phénomène lumineux pendant la haute saison. Les aurores boréales ne se forment en effet que lors de la saison froide, pendant une période s’étalant de septembre à mars. Certains chanceux ont néanmoins eu la chance d’en apercevoir dès la fin du mois d’août et au début du mois d'avril. En raison de ses nuits longues et de son ciel clair, le plein cœur de l’hiver demeure néanmoins la période la plus propice à l’observation des aurores boréales.
 
 
En parallèle de la saison, il s’agira également de veiller aux conditions météorologiques et à la pollution lumineuse pour profiter des meilleures chances de contempler ce spectacle lumineux naturel. Les probabilités d’observer une aurore boréale seront bien entendu meilleures en pleine nature et par ciel dégagé qu’au centre de Reykjavik par ciel nébuleux. Après une belle journée, quel sera votre plaisir d'en apercevoir enfin une !

Petite astuce : le service officiel de météorologie islandais met à votre disposition un outil prévisionnel fiable. Il met en évidence l’indice d’activité des aurores boréales sur une échelle allant de un à neuf. Consultez-le avant votre sortie !
 

Quand partir en Islande en fonction de la fréquentation touristique ?

 
Le tourisme en Islande est un phénomène relativement récent, qui s’est accéléré de façon exponentielle depuis la fin des années 2000. Environ 2,3 millions de voyageurs viennent chaque année découvrir les trésors naturels et architecturaux de la « terre de glace ».

En raison des conditions climatiques favorables, c’est bien entendu pendant les mois estivaux que la fréquentation de l’ile est la plus intense. En pleine saison touristique, les tarifs hôteliers sont également moins avantageux qu’ils ne le sont à d’autres moments de l’année. Si vous souhaitez éviter la foule et limiter votre budget tout en profitant d’une météo favorable, la période s’étalant de fin mai à fin juin et la première quinzaine de septembre constituent des alternatives intéressantes. Vous éviterez par ailleurs l’affluence inhérente aux grandes vacances d’été. Partir en Islande en août ne présente pas que des avantages !

D’un point de vue général, l’automne et l’hiver sont les saisons pendant lesquelles la fréquentation touristique est la plus faible. Si vous n’êtes pas effrayé par les conditions météorologiques difficiles, c’est également à ce moment que vous serez en mesure d'observer les aurores boréales et que vous bénéficierez des tarifs les plus intéressants. Attention, toutefois ! Certaines infrastructures du pays ne sont accessibles que pendant la haute saison.
 

À quel moment partir en Islande en fonction des conditions climatiques ?


"Si le temps qu’il fait vous déplaît, attendez cinq minutes !" Ce dicton humoristique résume parfaitement les caprices de la météo en Islande. C’est de toute évidence pendant les mois d’été que les conditions sont les plus favorables, bien qu’elles soient susceptibles d'évoluer rapidement au cours d'une même journée. Si le mercure peut monter jusqu’à 20 °C environ pendant l’été, les températures maximales moyennes oscillent plus fréquemment autour de 13 °C et de 16 °C. Même lorsque le soleil semble installé, les ondées ne sont jamais très loin en Islande. N’oubliez donc pas d’apporter avec vous votre k-way, votre polaire et votre coupe-vent ! Les périodes de pluie sont fréquentes, même lors de la saison sèche !

L’hiver, les nuits islandaises sont très courtes et les températures glaciales, tout particulièrement si vous souhaitez partir explorer l’intérieur des terres. En raison de l’influence du Gulf Stream, la température de l’air est généralement plus élevée à Reykjavik. Elle ne dépasse cependant que rarement la barre des 0 °C de moyenne. Si vous ne craignez pas le froid et les jours longs de quelques heures seulement, l’hiver en Islande pourrait vous convenir ! Avant de partir à l'aventure, prenez simplement la peine de consulter la météo et renseignez-vous sur le niveau d'enneigement. Certaines route peuvent être fermées dès le mois de septembre.

Au printemps, le mercure redevient généralement positif et les journées commencent à rallonger. L’épais manteau de neige blanc laisse alors progressivement sa place à une mosaïque colorée d’herbe et de fleurs. C’est à cette période que les premières randonnées deviennent possibles. Pour pénétrer les Hautes Terres, vous devrez néanmoins attendre quelques mois encore.

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 08:53

À propos de l'auteur Fred Santos Fred Santos : Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.